Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Catholiques et Musulmans dans la France d'aujourd'hui

15 mai 2012

Écho de la conférence débat avec Michel Dubost, Evêque d'Evry-Corbeil-Essonnes, Président du Conseil pour les relations interreligieuses et nouveaux courants religieux.

Nous étions environ 120 personnes à assister à la conférence de Michel Dubost dans l'église de la Clé Saint Pierre et nous sommes reconnaissants à la paroisse d'Élancourt de nous avoir prêté ce bâtiment à cette occasion en plus des messes du samedi soir.

L'intervention de Monseigneur Dubost s'est déroulée en deux temps. Tout d'abord une conférence d'une heure suivie d'une heure de questions/réponses.

Dans son introduction, il a rappelé que nous sommes le fruit d'une histoire et a souligné l'influence des évènements passés : conquête de l'Espagne, défaite de Lépante … comme des évènements modernes : 11 novembre 2001, « printemps arabe »...
Par ailleurs tous les musulmans ne sont pas arabes, comme tous les arabes ne sont pas musulmans. L'Asie, comme l'Afrique (hors Maghreb) sont riches en populations de religion musulmane possédant différentes cultures, différentes traditions et appartenant à différents courants de l'Islam
Enfin les catholiques vivent eux mêmes une crise qui se traduit par des conflits avec la hiérarchie, le refus d'une Loi, de commandements …

2012-05-15 conference Dubost 03.jpgLa première partie rappelle le rôle fondamental de la culture.
Les chrétiens en Europe sont confrontés à des personnes venant de cultures différentes, tout comme les personnes venant en Europe découvrent des cultures différentes des leurs. Il est alors nécessaire pour vivre ensemble de connaître les manières de vivre de chacun et de dépasser les peurs qui en ressortent.

La seconde partie concerne les relations sociales.
Les français sont généreux, mais la pauvreté s'accepte plus facilement quand elle est loin que lorsqu'elle est à notre porte. Or si les centres des grandes villes sont de plus en plus habités par des personnes à revenus élevés cela implique que nos banlieues accueillent les plus pauvres parce que les logements sont moins chers, 2012-05-15 conference Dubost 01.jpgmais il en découle un éloignement du travail, des temps de trajets plus longs avec les aléas des transports en commun. Enfin, les banlieusards ne se sentent pas respectés mais plutôt oubliés.
Les centres ville de banlieue et les façades ne racontent pas une histoire (monuments, bâtiments anciens, etc,) qui permettent de s'identifier et de trouver une identité. Ce ne sont souvent que des centres commerciaux qui rappellent plus à chacun la frustration d'être tenté par la consommation, sans avoir les moyens de la satisfaire.

Il en résulte que les jeunes peuvent découvrir dans l'Islam le moyen de trouver leur identité et de compenser un rêve de citoyenneté non accompli. Ceci s'accompagne d'une émulation entre les différents courants religieux musulmans avec les rivalités qui vont avec, d'autant plus fortes que la population est plus concentrée.

2012-05-15-conference-Dubos 04.jpgEnfin la troisième partie traite du dialogue interrreligieux.
Celui-ci est d'autant plus difficile que les structures musulmanes existantes ne sont pas représentatives de la réalité des communautés. Il faudrait que soient représentés les différentes courants religieux ainsi que les diverses cultures (par exemple le Maghreb et l'Afrique Noire). Les textes du Concile ainsi que les encycliques postérieures ont insisté sur la nécessité d'un dialogue dans une rencontre gratuite qui n'attend rien en retour. Ce dialogue (qui ne doit pas faire l'économie des relations avec les autres religions chrétiennes : l'œcuménisme) doit se faire dans la solidarité, la joie, l'espoir, la prise en compte des angoisses de tout Homme et dans le respect des libertés.
On ne peut parler de Dieu sans parler de l'Homme.

<< Go back to list