Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Aperçu de la conférence-débat du 2 avril 2012: «Une voie étroite pour la sécurité alimentaire d'ici à 2050»

2 avril 2012

Avec Philippe Collomb, directeur de recherche à l’Institut National d'Études démographiques.

« 800 millions d’Hommes sont sous-alimentées. Comment faire disparaître cette sous-alimentation chronique, et nourrir les quelque 4 milliards d'individus  supplémentaires projetés par les Nations unies d'ici à 2050 ?»

Il existe des solutions venant de techniques du vivant, mais actuellement inaccessibles aux déshérités.
Des affrontements pour les ressources de survie en terres et en eau, parfois sous couvert de conflits ethniques ou religieux, existent déjà.
Face à la croissance démographique et au retard au développement, il reste un passage le plus souvent ouvert, mais quelquefois hasardeux et très dangereux.


Nous étions environ 35 personnes à écouter ce lundi 2 avril 2012, Philippe Collomb venu nous présenter ses recherches menées dans le cadre de la rédaction de 2 rapports demandés par la FAO .
Son intervention brève (30 min) a été ensuite suivie par de nombreuses questions montrant combien les participants étaient sensibilisés à la question en cette période de Carême et grâce aux campagnes du CCFD et certains médias sur la sécurité alimentaire.

Il est apparu clairement que le travail des petits agriculteurs doit être revalorisé, que ce soit dans les pays développés ou les pays en développement afin de pouvoir assurer la subsistance d'une population qui n'a pas les moyens financiers d'acheter sa nourriture.
Par ailleurs la progression de la consommation de viande dans des pays, comme la Chine, qui avaient une alimentation plus végétarienne, va poser à terme des problèmes tant de nature nutritionnelle qu'écologique (plus forte consommation d'eau, émission de gaz à effet de serre...)

<< Go back to list