Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

L ’ « Au Revoir » au Père Isaïe

26 septembre 2004

En début d’après-midi, devant encore peu de monde, Maurice Tréca, Président de l’Aumônerie des Petits Prés, accueille les amis du Frère Isaïe. Mais au fil des heures, la salle s’est tellement bien remplie, que plus de 150 personnes ont participé à l’après-midi festive. Après un bref sketch d’introduction mettant en scène un Père Isaïe fictif, au milieu des résidents, la parole est donnée à Madame Ginette Faroux adjointe au Maire de Plaisir, et également employée de l’Hôpital de Plaisir-Grignon, depuis de nombreuses années. Le Père Isaïe s’est vu remettre par Madame Faroux la médaille de la ville, en hommage à ces nombreux engagements, à l’hôpital comme dans la ville.

Le ton des festivités était alors donné sous le signe de la musique, du chant, de la poésie et de l’humour.

C’est ainsi qu’après un duo de flûte et piano sur des morceaux du XVIIème siècle, nous avons pénétré dans des « Petits Prés » plantés d’Amandiers, de Sapins ou d’Oliviers, à la suite de Saint Luc cherchant sa chapelle sur le dos d’une Hirondelle…

Le groupe « Spirit » des Clayes nous a offert un concert de gospels avec un grand talent et un sens profond des racines religieuses de ces chants.

Le témoignage d’une kinésithérapeute de l’Hôpital connaissant depuis de nombreuses années le Père Isaïe, pour l’avoir souvent rencontré sur le même terrain, nous a fait part de son estime pour le Père, avec qui elle a souvent collaboré au cours de son travail, pour une meilleure présence auprès des résidents.

Un montage audiovisuel, réalisé à partir de photos et films souvenir,

évoque la personnalité du Père Isaïe et les événements marquants des 26 années qu’il a passé à Plaisir au service des personnes handicapées, accompagnées par de nombreux amis de la région.

Tous ont tenu à montrer leur attachement au Père par des poèmes ou des chansons

qui mettaient en valeur ses qualités et aussi ses dons comme celui de se servir de sa flûte pour établir le contact avec les autres : « Il a joué de la flûte pour ses Amis des Petits Prés
En sortie, pour la fête, ou en pélé
Il a joué de la flûte pour soulager, pour aimer
Et nous tous, avec lui, nous avons chanté. »

Odile, une résidente de 35 ans, a écrit ce poême:

« Le Père Isaïe est quelqu’un de GEANT (je ne parle pas de sa taille mais de son cœur),
Réjouissant.
D’ailleurs, c’est une Lumière .
Avec un cœur qui bat, ne s’arrêtera jamais.
C’est QUELQU’UN, - lorsque je dis cela, c’est très positif-, je suis persuadée, nous vous oublierons pas du tout.
J’adore votre très beau sourire, plutôt agréable, car je rajoute, franc.
Bisous, Amicalement, Odile qui vous aime énormément, ensuite très sincèrement.
De tout cœur !!! »

Le super goûter, confectionné par tout un chacun, permet la rencontre entre les invités présents.

Et sur l’air de « Tout va très bien Madame la Marquise », le passé le présent… et le futur du Père Isaïe, défilent à nos oreilles.
« Tout ira bien pour le père Isaïe »

Puis c’est en chantant, tous ensemble, « d’un même chœur », que nous avons terminé cette rencontre, et nous avons eu le grand bonheur d’entendre le Père Isaïe interpréter le « Le Petit Bonheur » avec beaucoup d’émotion.

Nous vous avions parlé aussi d’humour, et comme le Père n’en manque pas, c’est un clown, avec ses valises, qui finalement, au nom de tous, l’a fait rêver de voyage…

Au revoir Père Isaïe

Album photos

<< Go back to list